Venez à la découverte de la ville de Revin qui a un très grand patrimoine industriel et qui retrace l'histoire emblématique de certaines familles.

Bonjour à tou(te)s,

Me revoilà, toujours présente afin de vous parler, en bref, des visites que j'ai pu réaliser durant la saison estivale à l’office de tourisme. Aujourd’hui, parlons un peu de la visite de la ville industrielle de Revin. Si vous êtes toujours à la recherche d’idées de visites ou de découverte, suivez-moi et découvrons ensemble quelques points intéressants sur cette ville au riche passé industrielle, allé c’est parti !

Une vue ici sur le quartier de la bouverie, ancien emplacement des nombreuses usines Arthur Martin.

Présentation de la ville de Revin : riche de par son passé industriel

Revin, est une ville située dans le département des Ardennes. Elle regroupe un peu plus de 6000 habitants qui se font appelés les Revinois et les Revinoises. Cette ville est connue sur notre territoire pour son riche patrimoine industriel qui était rythmé par une activité florissante à l’époque. Également, il faut noter que la commune s’étend sur 6 quartiers. Afin d’évoquer de façon un peu plus approfondit l’histoire de cette ville, il me faut en évoquer l’histoire industriel.

Voici une vue du Parc Rocheteau avec un beau soleil.

Une famille industrielle de Revin : La famille Faure

Comme je l’ai évoqué précédemment, la ville de Revin est connue pour son riche patrimoine industriel sur notre territoire. Quoi de mieux pour illustrer cela que d’évoquer un peu l’histoire d’une famille mythique de la ville, et qui a participé à l’élévation de son industrie : la Famille Faure.

Donc Théodore Faure, vient travailler dans la compagnie des chemins de fer des Ardennes car elle est en plein développement au cours du XIX -ème siècle. En 1854, ayant pu mettre un peu d’argent de côté, il décide d’ouvrir sa première entreprise dans la ville de Revin afin d’y développer l’industrie. Dans un premier temps, il décidera d’y ouvrir une clouterie, puis, par la suite, il se dirigea vers la fonderie.

Au vu de la prospérité de l’entreprise et du développement vertigineux de l’affaire, Théodore Faure décide de s’agrandir en 1858 et de racheter les entreprises situées en face de cette dernière, puis, de créer une maison de famille, aujourd’hui qui n’est d’autre que la maison du parc Rocheteau. Rachetée en 1972 par la ville de Revin, elle accueille aujourd'hui une galerie d'art.

Voici une vue de l'intérieiur de la maison espagnole

Création de la Cité FAURE, une cité industrielle

Il faut savoir également que la Famille Faure, au vu de la prospérité de son affaire et dans un souci de protection de ses employés fit construire une cité afin de pouvoir les héberger et pour respecter la mise en place du plan social créé par l’entreprise. Ainsi, entre 1931 et 1934 Maurice Roucquet de Charleville construisit 44 maisons en 7 ilots, avec des jardins à l’arrière dans le quartier de Sarnison.  De plus, une chapelle, appelée « Chapelle Saint-Eloi », y fut édifiée à l’entrée de la cité.

D'autres choses sont à découvrir dans cette cité industrielle des Ardennes, notamment: la maison espagnole.

Classée à la liste ISMH (Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques), cette bâtisse est aujourd'hui un musée du patrimoine local. Elle propose sur 3 étages diverses expositions retraçant le passé de la ville.

Découvrir la maison espagnole ici --> https://bit.ly/2VXVMgl