Auberge-du-Mont-Malgré-Tout

Situé au c?ur de la vallée ardennaise, à Revin, l’hôtel/restaurant Auberge ferme du Malgré-Tout vous réserve un accueil chaleureux et convivial. Laissez vous séduire par le décor rustique des salles, anciennes étables en partie conservées, et son cadre verdoyant. Vous dégusterez une cuisine traditionnelle et semi gastronomique de qualité et vous reposerez dans des chambres spacieuses, conçues pour vous offrir un maximum de confort et de bien-être. Afin d’en savoir plus, je suis partie à la rencontre du propriétaire des lieux, le chef Bertrand Grandhomme qui reprend l’affaire de ses parents, toujours à ses côtés néanmoins. Découvrez comment cette ferme est devenue l’Auberge du Malgré-Tout.

L’interview

Mégane.D: Bonjour Françoise et Bertrand, merci d’avoir accepté de m’ouvrir les portes de votre belle auberge. Alors, racontez nous un peu comment est né l’hôtel/restaurant L’auberge du Malgré-Tout? J’imagine que ces lieux ne sont plus ce qu’ils étaient?

Bertrand.G (le fils): Bonjour Mégane. En effet il y a des années en arrière ce n’était qu’une vieille ferme. Le rez de chaussée abritait les écuries et les étages étaient des greniers à foin. Les anciennes étables ont été en partie conservées, les murs de pierre que vous voyez ici sont d’origines.

Françoise.G (la maman): Oui je me souviens qu’il n’y avait ni électricité ni eau. On utilisait le gaz d’éclairage avant d’avoir l'électricité. Le 5 de ce mois-ci, ça fera 40 ans que nous sommes installés ici. Nous avons ouvert le 18 avril 1976 très exactement, un jour de Pacques. Avant nous, une dame à vécu ici pendant 25 ans et j’ai une photo ici qui date de 1933. La ferme était alors occupée par deux s?urs.

Mégane.D: J’ai du mal à me l’imaginer étant donné la beauté des lieux aujourd’hui. L’intérieur est assez rustique mais chaleureux et accueillant. Est ce vous, Françoise qui avez choisi ce style de décoration?

Françoise.G: Oui c’est moi ? Je voulais garder l’ambiance des auberges de l’époque dans laquelle on déguste des produits du terroir et les spécialités régionales issues des productions de la ferme. Le tout dans un style rustique avec des bancs et des tables en bois, des poutres apparentes, des cloches de vaches suspendues au plafond…

Mégane.D: Je pense que c’est ce qui fait tout le charme de votre restaurant. Les odeurs de feu de bois, le mobilier ancien patiné, le plancher qui grince…on a l’impression de vivre à une autre époque quand on franchit le seuil de votre porte. ? Avant que votre fils ne reprenne les fourneaux, était-ce vous qui cuisiniez?

Française.D: Oui c’était moi mais contrairement à mon fils, je n’avais pas de diplôme ni de formation dans l’hôtellerie. Mon mari tenait un magasin d’électroménager et moi une boutique de laine « Phildar » à Revin. Avant ça j’ai travaillé dans la coiffure puis en maternité pendant 7 ans jusqu’au jour ou nous avons acheté la ferme. Mon mari m’aidait à l’auberge dès qu’il pouvait. Aujourd’hui c’est notre fils qui a reprit l’affaire, depuis 2006, bien que nous sommes toujours là pour l’aider. ?

Mégane.D: Justement parlons un peu de vous Bertrand, avant de revenir à la ferme, quel a été votre parcours?

Bertrand.G: Et bien, j’ai fait l’école hôtelière de Revin. Puis j’ai ensuite travaillé pour plusieurs restaurants notamment « Les Crayères »*** à Reims, mais aussi au « Comme chez soi » à Bruxelles. Pour enfin, revenir là où j’ai grandi, à Revin depuis 9 ans maintenant.

Mégane.D: Joli parcours! Et que diriez-vous de votre cuisine? Quelle type de restauration proposez-vous?

Bertrand.G: Nous avons deux menus assez différents l’un de l’autre. Un est plutôt traditionnel avec des produits frais et de saison (Gibier, cèpes par exemple), l’autre est « semi gastronomique » avec une cuisine plus raffinée (trilogie de foie gras maison, quenelles de langoustines…). Nous avons une capacité d’environ 80 personnes à table et nous avons donc, en 2010, aménagé une extension de cuisine. Nous essayons de faire découvrir aussi un maximum notre terroir avec des produits locaux: le boudin blanc, le jambon ou encore les andouillettes des charcutiers Detry et Magnin de Revin.

Mégane.D: Il me semble que vous avez aussi une bière à l’image de votre ferme?

Bertrand.G: C’est exact, nous faisons brasser notre bière qui s’appelle « La Malgré-Tout », dans une brasserie artisanale belge: La Botteresse située dans le village de Sur-Les-Bois (Liège). Nous avons la bière blonde, la blanche et l’ambrée et le dessin que vous voyez sur l’étiquette à été fait par Mr Jean-Paul Surin. (Peintre ardennais).

Mégane.D: En plus du restaurant vous faites aussi hôtel/B&B. Parlez nous un peu de ces chambres.

Bertrand.G: Volontiers. Le restaurant a ouvert dès le début. Les chambres, aujourd’hui à l’étage où se trouvaient les greniers à foin, ont été aménagées en juin 90′. Nous avons 6 chambres avec salles de bain individuelles. Pour les différencier nous leur avons donné des noms d’arbres (chêne, hêtre…) pour rappeler que nous sommes situés en plein c?ur de la forêt ardennaise. Et cette année, nous avons acheté une annexe située à deux pas du centre de Revin dans laquelle nous avons aménagé 5 autres chambres, entièrement rénovées avec salles de bain toujours. Ainsi qu’une pièce pour le petit déjeuner. Le point fort ici, c’est la vue que l’on a depuis ces chambres sur la vallée et leur proximité avec la Voie Verte Trans’Ardennes.

Mégane.D: En parlant de point fort, de manière générale quel serait le point fort de votre ferme?

Bertrand.G: Sans hésiter le cadre, nous sommes situés en pleine nature au calme et la route qui mène chez nous (par Revin) passe par 3 points de vue époustouflants sur la vallée de la Meuse et les boucles de Revin: Le Monument du Maquis des Manises, la Faligeotte et le Rocher des Minches.

Mégane D: Pour finir, un point faible? il faut bien qu’il y en est un! ?

Bertrand.G: Il y en a un, la route qui mène chez nous, au combien dégradée et pleine de nids de poule. Une plaie pour les vélos et les véhicules qui passent par là.

Mégane D: Je confirme ! Et bien, merci à vous deux d’avoir pris le temps de m’accueillir et d’avoir permis à nos lecteurs d’en savoir un peu plus sur ce qu’est L’Auberge ferme du Malgré-Tout.

Bertrand.G & Françoise.G: Avec grand plaisir!

Vous connaissez à présent la Ferme du Malgré-Tout  à Revin. Un hôtel restaurant plein de charme, dans un cadre magnifique pour un séjour au calme et sans conteste chaleureux et convivial. Photos à l’appui !

A bientôt pour de nouvelles découvertes.

JE RECOMMANDE: Un lieu plein de charme où il fait bon séjourner

J’AI AIMÉ: Le style rustique de l’Auberge

INFOS PRATIQUES: Auberge Ferme du Malgré Tout
rte Malgré Tout
08500 Revin
France
tél : 03 24 40 11 20
fax : 03 24 40 18 90

Cet article Découvrez la ferme du Malgré-Tout à Revin est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.