Vous l'avez peut-être déjà vue. En direction de la Belgique, ou de la France, en fonction de notre direction, sur le bord de la route presque à la frontière se trouve une chapelle. Aujourd'hui, je vous emmène à la découverte de son histoire.

En légende :

En 1228, un incendie dévaste la collégiale de Walcourt. La légende raconte que des anges emmènent la statue de Notre-Dame et la déposent dans un arbre au Jardinet. Thierry II, seigneur de Walcourt, promet de construire une abbaye en son honneur. C'est alors que la vierge descend et, rejoint l'église dans les bras du comte. La construction de la Chapelle commence. A l'époque, de nombreux pèlerins s'y rendent en allant à Walcourt.

Le saviez-vous ?

La chapelle de Walcourt a été érigée en 1602. Elle fut complètement détruite en 1781. Cependant, l’industriel Givetois et maire de la ville Toupet des Vignes décidèrent de la reconstruire au même endroit. En 1815, suite à la défaite de Napoléon à Waterloo, la chapelle est utilisée deux ans comme lieu de culte orthodoxe par les troupes d'occupation russes. En 1818, elle revient d’abord au culte catholique, puis au culte protestant pendant l'occupation allemande de la Première Guerre Mondiale Elle est inscrite aux « Monuments historiques ». L’édifice, à l’origine comportait des ouvertures sur les côtés permettant l’organisation de grands rassemblements.

Depuis 1918, la Chapelle fut laissée à l'abandon. En 2006, les chantiers de restauration débutent pour lui redonner tout son charme.

Ses cultes :

Quelques années après la Révolution, lors de l’occupation russe, la Chapelle Notre-Dame de Walcourt fut assignée au culte orthodoxe. Elle fut rendue ensuite au culte catholique en 1818. Elle servit aussi de temple protestant aux troupes allemandes durant la première guerre mondiale. Après la guerre 1914-1918, la chapelle Notre-Dame de Walcourt fut délaissée.

 Son architecture :

De l'extérieur, la Chapelle de Walcourt est de forme carrée, composée de pierres bleues de Givet. Sa forme architecturale date du siècle des Lumières. Elle s'inscrit alors dans cette recherche du caractère et du sublime qui caractérise l'architecture de la fin du Siècle des Lumières.

Lorsque vous franchissez sa porte nous observons sa forme ronde, composée d'une seule pièce. Les murs constitués de briques rappellent son histoire du passé. Les vitraux sont conçus sur le thème du patrimoine génétique avec l'évocation des marqueurs ADN. C’est également un moyen d’en faire un lieu de rassemblement lors des pèlerinages.

Maintenant, lorsque vous passerez à côté, vous en saurez un peu plus sur son histoire ?

Cet article La chapelle de Walcourt est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.