Ah la gastronomie ardennaise. Et pendant les fêtes de fin d’années, voici une occasion rêver de prendre le temps et passer derrière les fourneau. Aujourd’hui je vous propose la recette du traditionnel gâteau mollet. Imaginez-vous au coin du feu, dégustant ce gâteau légèrement tiède, accompagné d’un bon chocolat chaud… mais avant il faut le préparer. Hop, c’est parti !

Quelques mots d’histoire :

C’est le gâteau de toutes les fêtes. Ce gâteau était réalisé dans des moules côtelés, en terre vernissée, en cuivre ou en tôle, selon les maisons (bourgeoises ou ouvrières). On ne le faisait pas dans des moules à « kouglofs » mais dans des moules à gâteau mollet, qui était spécialement fabriqués chez nous, en Ardenne. Le gâteau mollet se doit être moelleux, onctueux. Il laisse forcément des traces de gras au bout des doigts, mais c’est si bon. Sa croute ne doit pas être dure, mais suffisamment doré et uniforme.

Préparation : 50 minutes – Repos : 3 heures environ – Cuisson : 30 minutes environ

Les ingrédients :

250 g de farine
20 g de levure de boulanger
1 cuillerée à soupe de sucre
200 g de beurre
3 oeufs
sel fin

La préparation :

Mélangez la levure, le sucre et une pincée de sel dans un bol, ajoutez 2 bonnes cuillerées à soupe d’eau tiède et mélangez pour bien délayer.

Incorporez ensuite 2 cuillerées à soupe de farine et mélangez encore.

Laissez lever cette pâte dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air pendant 30 minutes. Pendant ce temps, faites ramollir le beurre.

Versez la farine tamisée dans une terrine et faites une fontaine au milieu. Cassez les ?ufs un par un dans une tasse et ajoutez-les dans la fontaine. Crevez-les, puis ajoutez ensuite le levain.

Travaillez les ingrédients en les mélangeant avec une spatule jusqu’à consistance homogène.

Ajoutez alors 170 g de beurre en travaillant vigoureusement la pâte, puis, quand il est bien incorporé, ramassez la pâte en boule dans la terrine, couvrez celle-ci avec un torchon légèrement humide et laissez lever dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air pendant 2 heures.

Avec vos mains farinées, enfoncez la boule de pâte qui a gonflé pour la faire retomber; recommencez deux ou trois fois le même geste.

Par ailleurs, beurrez un moule dans lequel la pâte va arriver aux trois quarts de la hauteur environ; versez-y la pâte.

Couvrez encore d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 30 minutes encore, jusqu’à ce qu’elle ait presque rempli le moule.

Préchauffez le four à 230 °C. Mettez-y le moule, à mi-hauteur; après avoir retiré le torchon, et laissez cuire de 25 à 30 minutes : pour vérifier le bon degré de cuisson, enfoncez une aiguille en métal au centre, elle doit ressortir sèche. Servez de préférence tiède. (Vous pouvez préparer plusieurs brioches à l’avance et les conserver au congélateur).

La dégustation :

Vous pourrez le déguster aussi bien tiède ou froid. De tradition dans les Ardennes, on le sert souvent avec des fruits pochés ou en compote, une crème ou une mousse au chocolat.

Mais avec le café c’est tout aussi délicieux ?

Cet article La gâteau mollet ardennais est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.