Clochettes-Bouc

Aujourd’hui, flashback sur la renommée industrielle de la ville de Givet. Notamment grâce à la piperie Gambier, une des usines les plus importantes de l’époque et pourtant, encore trop méconnue de nos jours. De la création de l’entreprise à nos jours, levons le voile sur les richesses de notre patrimoine et découvrez son histoire.

Là où tout a commencé…

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est à Givet, une petite ville des Ardennes, en 1780, que Jean Gambier décida de s’implanter. Originaire de la Région de Dieppe, il s’installa à Givet Notre-Dame (autrefois appelé « Petit Givet »), dans les rues Oger, Jules Gilbert, Bouzy et Estivant. Ces noms de rues n’étant pas ceux d’origine.

Cette situation, juste au pied du Mont D’haurs, fut stratégique grâce à trois atouts majeurs pour la réalisation des pipes.

  • La Meuse et la Houille coulant à faible distance
  • La proximité du bois pour alimenter les fours
  • La matière première toute proche (terre argileuse de couleur grise qui blanchit à la cuisson, et extraite à une dizaine de kilomètres de là)

D’autres fabricants étaient alors installés à Givet mais la piperie Gambier, dirigée ensuite par Hasslauer, reprit l’usine « Blanc Garin et Guyot » (association des piperies Blanc Garin et Guyot). Gambier devint alors le seul fabricant à Givet et connut une grande renommée. Ce fut pas moins de 2200 têtes de pipes qui furent produites par jour.

Le déclin…

Comme bon nombre d’entreprises ayant souffert de la guerre, l’usine fut obligée de suspendre la fabrication en 1870. La pipe en bois, moins chère et plus solide fut très appréciée et la cigarette devint une redoutable concurrente. S’en suivit la diminution du nombre d’ouvriers. Dans les année 1900′ une centaine d’ouvriers travaillèrent encore à la piperie mais l’arrêt totale de la piperie de 1914 à 1918 porta le coup fatal à la piperie qui fermera définitivement en 1926.

Depuis 1850, près de 2 milliards de pipes étaient sorties des moules, d’où la présence de pipes dans le sol Givetois, enterrées aux quatre coins de la commune. Vous pouvez admirer des dizaines de têtes de pipes au centre culturel Pierre Tassin de Givet. La mythologie, l’Histoire, la faune, la flore, la politique ont inspiré les créateurs des moules. C’est ainsi donc, avec le sourire au lèvres et les yeux plein d’admiration que nous contemplons le travail acharné et admirable de ces ouvriers. Une des richesses de notre patrimoine qui fait notre fierté. ?

N’hésitez pas à partager avec nous vos trouvailles. Qui sait? peut-être en avez-vous déjà trouvé une dans votre jardin ou ailleurs? Si c’est le cas, sachez que c’est un véritable trésor que vous avez là! ?

Source: « 150 ans de vie Givetoise » Pierre Hubert – Wikipédia

JE RECOMMANDE: Rendez-vous au centre culturel Pierre Tassin pour admirer la magnifique collection de têtes de pipes qui y est exposée.

Cet article Les Pipes Gambier est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.