Les vélos couchés en images

Armand et moi

Mercredi après midi, il fait beau, un soleil éclatant, je décide d’aller tester les vélos couchés sur la voie verte à Haybes.

J’appelle Orphée, lui demandant s’il est possible de les tester. Il me donne rendez-vous à 14h à son restaurant dans les hauteurs

de Haybes. Orphée, un homme intimidant mais accueillant et souriant à la fois. Il gère le Robinson dont il est le

propriètaire, un hôtel-restaurant convivial au coeur de la nature. Il a également développé une activitée locative tel que

les gyropodes. Les vélos couchés se situent en bord de meuse au Clos Joli, il a donc fallut redescendre pour commencer l’aventure.

Mes premières impressions

À première vue, le vélo est impressionnant et laisse à croire qu’il est difficile d’utilisation. Bien au contraire ! En réalité, il suffit de s’asseoir et de se laisser aller. Le guidon est aux extrémités avec les freins et le siège est réglable et très confortable. Le principe est le même qu’en vélo c’est à dire pour tourner et changer les vitesses. Mais une simple bicyclette n’a pas les avantages du vélo couché. Il va beaucoup plus vite ! Je suis allongée tout en pédalant. Une sensation d’abandon, en plein soleil, rien de tel qu’une petite sieste ou un bronzage sur la voie verte : un vélo multifonction ! Néanmoins, j’ai les jambes trop courtes ce qui nécessite un peu plus de volonté pour pédaler. Surtout pour les petites montées ! L’association du sport/confort est mis en avant ici.

Le trajet à grande vitesse

J’admire les paysages, les contrastes entre la Meuse et les monts. J’ai longé le fleuve jusqu’au Chateau du Ridoux, magnifique endroit où les visiteurs peuvent séjourner. Il se situe à Vireux-Wallerand. Puis j’ai fait demi-tour tout en remarquant qu’il ne m’a fallut qu’une demi d’heure pour faire 10km. J’ai donc fait 20km en heure : Une sacrée bécane ! Je suis revenue au local pour les vélos. En me relevant j’ai senti une légère compression des muscles mais sans plus. Je n’ai pas eu l’impression de faire du sport. C’est extras ! Et pour finir Orphée m’a offert un verre pour immortaliser l’avant première des vélos couchés. Je remercie Monsieur Danaux pour cette découverte.

Je vous conseille d’aller faire un tour à Haybes en bord de meuse pour découvrir ces vélos originaux.

Cet article Les vélos couchés d’Arden Gyropode est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.