Les participants au film de Haybes

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre qui a touché particulièrement le village de Haybes, un projet de moyen-métrage a vu le jour, retraçant les évènements connus par le village lors des tragiques journées des 24, 25 et 26 Août 2014. Il sera diffusé samedi 18 Octobre à 18h dans la salle de spectacle du manège à Givet.

Quelques mots d'histoire :

Les premiers bruits inquiétant de guerre avec l'Allemagne se propagent dans le pays à la fin du mois de juillet 1914 et la guerre est déclarée le 3 août 1914 au milieu de la consternation générale. Les haybois notamment ne croient pas à l'invasion allemande, de par la position géographique de notre village : relief trop accidenté et ce malgré la reconnaissance d'avions ennemis qui survolent le village de Haybes. Et pourtant, Haybes est le premier village français à subir les affres de l'armée allemande en représailles d'une prétendue action des francs tireurs.

L’histoire de Haybes en film :

C'est un projet collaboratif entre historiens locaux, radio associative, municipalité, passionné de la Grande Guerre et initié des reconstitutions historiques. Ces derniers ont travaillé ensemble pour mettre en images et en mouvements les actions et répercutions de la 1ère guerre mondiale sur un village français. Pas moins d'une soixantaine de personnes ont participé à l'élaboration du film : des figurants aux rôles principaux, pour la plupart des Haybois. Certains illustrent des personnages importants de ces 3 jours tragiques.

Se basant sur des archives militaires et des témoignages écrits de l'époque, un membre du Cercle d'Histoire de la Pointe de Givet «   a travaillé sur le scénario et en a écrit les dialogues.

Le tournage est réalisé par 87hd, une association de cinéastes amateurs, qui vous transportera dans l'histoire de ce village devenu aujourd'hui si agréable. Un moyen-métrage poignant dont la réalisation nous plonge dans l’histoire de ce village retraçant avec une incroyable réalité toute l’histoire. Il est à découvrir samedi 18 Octobre à 18h dans la salle du Manège à Givet.

Haybes :

Dans la nuit du 23 au 24 août, l'exode massif des habitants d'Hargnies et de Willerzie, fait prendre conscience d'une grave réalité. Une patrouille de 4 uhlans (cavalier armé d'une lance d'origine germanique, similaire aux lanciers des armées françaises) effectue une reconnaissance à cheval et soudain est prise pour cible à hauteur de l'église (emplacement actuel de la mairie) par des soldats français du 348ème RI, alors posté dans la colline surplombant Haybes (rive gauche). Un Ulhan est abattu. Les habitants sont aussitôt accusés de cette attaque et malgré les fermes dénégations du maire (Mr Hippolyte Roffidal), les allemands décident, en guise de représailles, de bombarder le bourg. Le maire se voit signifier par un officier supérieur allemand qu'il dispose d'1/4 heure pour avertir la population que le village va être bombardé et qu'il nous faut fuir au plus vite. Puis, les premiers obus s'abattent sur Haybes. Le bombardement va durer une heure. Les obus s'abattent sur les maisons, les cheminées s'effondrent, les vitres des maisons volent en éclats, les habitations prennent feu. L'attaque est des plus violentes.

Le 24 août 1914 au matin :

Les portes des maisons sont enfoncées, les portes de buffet fracturées, les objets de valeur récupérés? Un pillage méthodique est organisé. Tout ce qui peut résister au feu est détruit: cheminée de marbre, miroir? Devant un tel carnage, il n'y a guère d'alternative pour les malheureux habitants : Fuir, s'enfermer chez eux ou bien encore se cacher dans les ardoisières (Fond d'Oury, Saint-Antoine, Espérance, Belle Rose).

3 jours de bombardement où des rues entières furent détruites, des maisons incendiées, des civils massacrés? Voilà pourquoi le nom de HAYBES LA MARTYRE résonne encore pour beaucoup de Hayboises et de Haybois.

Mardi 25 Août 1914 :

20 hommes du sergent BRULIN prennent position dans les ruelles de Haybes, se faufile ici où là, se cachent derrière un mur, une porte? Appuyé par une mitrailleuse belge positionnée dans la colline, les balles de ces rudes tireurs vont faire mordre la poussière à quantité d'allemands. Faute de munitions, ils doivent cesser les tirs aux environs de 8h du matin et regagner rapidement le barrage de VANNE-ALCORPS.

La reconstruction du village :

Après les dommages de guerre, Haybes a été reconstruit entre 1916 et 1926, car tout le village était alors sous les ruines. De nouvelles maisons en briques de Haybes, en pierres bleues de Givet et aux jolis toits d'ardoises sont construites. 1930-1935, le village se donne une nouvelle image plus jolie, plus touristique. Ainsi au fil des années, Haybes la Martyre a laissé place à Haybes la Jolie. Charmant petit village coquet et agréable, tel que vous pouvez l'admirer aujourd'hui.

Cet article L’histoire de Haybes en film est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.