Aux environs de la Saint-Jean d’été, soit le 24 juin prochain, c’est le moment de préparer le vin de noix, pendant que les coques sont encore vertes et les cerneaux encore tendres.

Alors, ouvrez bien l’oeil durant vos promenades en Val d’Ardenne... Partez à la recherche de nos noyers ardennais… Mais oui, il en existe en bon nombre d’endroits sur la pointe du département.

En bon ardennais, oublions, bien que délicieuses, les réputées AOC noix de Grenoble et noix du Périgord… la noix ardennaise sera parfaite pour la réalisation de ce traditionnel apéritif « made in Ardennes ».

Recette :

Pour 2 litres : 12 noix vertes de la Saint-Jean d’été – 3 bouteilles de vin rouge (12°) – 1/2 litre d’eau-de-vie ou d’alcool pour fruit – 500 g. de sucre en morceaux.

  • Lavez et essuyez les noix, coupez-les en 4 ou écrasez-les grossièrement et mettez-les dans une bombonne avec le vin, les morceaux de sucre et l’eau-de-vie.
  • Laissez macérer au frais pendant 3 mois.
  • Après ce temps de macération, passez la préparation, filtrez et mettez en bouteilles.
  • Vous pourrez servir ce vin de noix de la Saint-Jean en apéritif ou pour accompagner un dessert.

Anecdote : Un proverbe du mois de mai nous dit que lorsqu’il pleut le 3 mai, point de noix au noyer. Bonne nouvelle… le 3 du mois de mai a été estival. La récolte s’annonce donc très bonne.

Pour la petite histoire : La noix est cultivée en France depuis la préhistoire. Dès le Xe siècle, les noix et l’huile de noix servaient de monnaie d’échange dans le monde rural. Au XVIIIe siècle, la France devait plus de la moitié de sa production d’huile à la culture des noix. On l’utilisait à des fins alimentaires, mais aussi pour s’éclairer ou fabriquer du savon.

Rappel : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Cet article Vin de noix de la Saint-Jean est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.