Le 1er janvier 1993, lorsque les accords de Schengen sont entrés en vigueur, les postes de douanes européennes ont fermé. Même si vous n’avez pas une mémoire d’éléphant, le  film « Rien à déclarer » est l’exemple parfait pour vous remémorer ce fait historique. Pourtant dans les Ardennes, l’histoire ne s’arrête pas à 1993. Le poste de douane a été brûlé ! Oui, brûlé lors de manifestations il y a plus de quinze ans.

Maintenant que le décor est planté, vous comprendrez plus facilement le nom du site « mur des douaniers ». Situé à la frontière franco-belge, il doit son nom à l’ancien poste de douane de l’époque. Il  se trouvait sur la route départementale 47 qui relie Vireux-Molhain (France) à Couvin (Belgique).

Mais qu’est-ce que le mur des douaniers ? C’est aujourd’hui la Réserve Naturelle de Vireux-Molhain.  Où dans ce cadre protégé, regorgent  de prodigieux héritages du passé.

Faisons un bond dans le passé, afin d’en savoir plus !

Connu des géologues depuis le XIXème siècle, le gisement du mur des douaniers est exceptionnel par l’abondance des formes fossiles trouvées.

Mais également par la diversité des espèces présentes et leurs authentiques conservations.

Ce site fut très vite réputé au niveau international. Au point que les professionnels n’étaient plus les seuls à faire des recherches.

Ils ont vite été rejoins par des collectionneurs et des amateurs.

Au fil des ans, la destruction du partielle du gisement s’aggrava, ce qui motiva un projet de Réserve Naturelle.

Depuis 1991, celle-ci a permis de maîtriser l’exploitation incontrôlée des fossiles, de façon à assurer la conservation mais aussi l’étude de ces témoins de formes de vies anciennes à jamais disparues (os de dinosaure, animaux nageurs…).

Et quelle surprise ce fut, pour moi,  de découvrir grâce aux explications de Mr GIBOUT, président de l’association minéralogique et paléontologique de Bogny-sur-Meuse, que les Ardennes se situaient en bord de mer tropicale !!!!

Là c’est le côté géologique de la chose, j’avoue il  n’en est pas moins intéressant ! Je dirai même plus il est passionnant !

Eh oui revenons 385 millions d’années en arrière à l époque de l’Ère primaire, plus précisément Dévonien. L’Ardenne était occupée par une mer peu profonde où la vie s’est développée dans un fond marin constitué de vase argilo-sableuse. L’accumulation de ces sédiments argileux a enfoui une partie des animaux marins morts.

Mais pourquoi y a-t-il un mont ?

Sous l’action des prodigieuses forces tectoniques qui animent la Terre, le gisement s’est redressé, renversé et aplati.  Au cours des époques plus récentes, l’Ardenne a été soulevée et la Meuse et ses affluents ont creusé des vallées. L’érosion a mis à jour les roches très anciennes.

En ce qui concerne la faune fossile ?

Trilobite ! Dire qu’hier encore je ne savais même pas ce que cela voulait dire ! Trilobite…


Les Trilobites sont les formes animales les plus représentés à Vireux-Molhain. Assez proches des insectes et crustacés actuels. Comme m’expliquait Mr GIBOUT, les trilobites sont d’un grand intérêt pour les géologues car ils permettent de dater les couches géologiques. Il m’a également cité d’autres organismes avec lesquelles les trilobites vivaient, comme les mollusques, les vers, les coraux…

Sujet passionnant même pour des néophytes ! Je vous encourage à  aller voir le mur des douaniers (direction Treignes) et visiter le musée des minéraux et fossiles à Bogny-sur-Meuse. Ouvert de juin à septembre. Pour connaître les dates d’ouvertures visitez leur page internet, leur site internet ou appelez au 03 24 32 05 02.






Cet article Le mur des douaniers est apparu en premier sur Val d'Ardenne tourisme, le blog.